Lettre de la directrice du Centre León à la communauté nationale et internationale

Chers amis, à vous tous,

La pandémie du Covid-19 a été un véritable bouleversement pour toutes nos habitudes et nos traditions. De façon abrupte, le monde s'est vu obligé de se renfermer sur lui-même pour empêcher la propagation massive du virus et souffre aujourd´hui beaucoup avec les pertes humaines, mais aussi avec les pénuries comme conséquences des restrictions économiques et sociales qu'implique un confinement général des populations toutes entières. Nous assistons à la désolation, au deuil, à la souffrance et à l'angoisse dans le monde. En tant que communauté d'êtres vivants, l'humanité est dans l’actualité ébranlée dans ses fondements civilisateurs.

Dès que la vie voie le jour dans un être, l’existence est un effort constant, personnel et collectif, pour vivre et habiter quotidiennement le monde ensemble. Nous nourrir, nous abriter sous un toit sûr, vivre dans un endroit salubre, recevoir de soins médicaux nécessaires, sont quelques-unes des conditions matérielles essentielles qui assurent une vie digne. Pour vivre, nous avons également besoin les uns des autres, à travers les affections qui nourrissent nos sentiments et nous encouragent à continuer malgré les difficultés que nous pouvons rencontrer sur le chemin. La culture, elle, est l’ensemble des sentiments, pensées et actions partagés par les membres d'une société, et qui nous permettent d'avoir un langage commun, à travers lequel nous nous communiquons entre tous.

Cependant, l'un des éléments les plus importants d'une culture est qu'elle peut fournir généralement les ressources que nous puisons du fond de notre être, lorsque nous subissons un traumatisme ou la perte d’un proche. C'est la culture qui peut nous aider à surmonter des épreuves, à nous relever et à poursuivre de manière digne sur le chemin de la vie. Notre degré de réaction psychoaffective, sociale, civique, et même jusqu’à notre capacité de production matérielle, doivent généralement beaucoup à cet ensemble culturel que nous emmagasinons tout au long de notre vie et qui normalement provient du contexte dans lequel nous grandissons et interagissons, ainsi que des expériences que nous vivons et des apprentissages que nous en arrivons à intégrer.

Le Centre León a été créé précisément comme une institution de service culturel, qui, à travers les arts, la pensée critique et l'animation socioculturelle, contribue à promouvoir le patrimoine matériel et immatériel des Dominicains, et ceci, auprès de différents publics nationaux et internationaux. L'objectif de l’institution est issu de la conviction qu'une culture pratique qui a conscience de ses caractéristiques s'exerce au mieux, avec le but de ne pas nuire à personne et au profit du bien commun, y compris l’environnement.

Aujourd'hui, plus que jamais, l’humanité entière, à laquelle notre peuple dominicain appartient, a besoin d'un souffle d'espoir et de solidarité. Les institutions culturelles du monde (musées, organisations sociales, centres de recherches universitaires, conservatoires des arts du spectacle, danse, musique, arts visuels, etc.) ont compris leur rôle dans ces moments d'incertitude et de souffrance pour tous : divertir, guider et susciter l’espoir d’un avenir meilleur. La culture est espoir. C'est la tâche éducative qui nous est présentée. Vivre les arts et la culture c’est relier les connaissances d'hier, d'aujourd'hui et de demain. C’est créer des liens entre d’autres latitudes et les nôtres. Vivre les arts et la culture, c'est cultiver l'ingéniosité, la création humaine, la sensibilité à l'autre, l'idée de communauté et de solidarité. Nous existons par et pour la promotion et la diffusion de ces valeurs humaines.

La direction du Centre León, de par la situation du pays et des dispositions prises par nos autorités, a décidé de cesser son travail en présentiel. Nous avons néanmoins poursuivi notre travail depuis nos foyers ; dans un premier temps, en prenant soin de nos collègues et de leurs familles, en informant et en suivant de près chaque situation afin de nous protéger en tant que communauté. Ensuite, depuis chez nous, nous avons préparé une offre culturelle à travers l'itinéraire virtuel d'internet, à la fois récréative et pédagogique, puisée dans le fond patrimonial du Centre León : visites virtuelles d'expositions artistiques, formations en art dominicain (visuel, musical, culinaire, littéraire, etc.). De même, il a été possible de sélectionner les 20 artistes et collectifs d'artistes qui exposeront leurs œuvres dans le cadre du 28ème Concours d’Art Eduardo León Jimenes, qui a été organisé en ligne avec les quatre membres du Jury international. Nous collaborons actuellement main dans la main avec d'éminents intellectuels et artistes dominicains, pour continuer à développer et à enrichir notre offre culturelle à travers les réseaux sociaux. Celle-ci sera de plus en plus large dans les thèmes et variée dans les formats pédagogiques, afin qu'elle puisse être à la portée du plus grand nombre de publics.

Le Centre León réaffirme aujourd’hui, plus que jamais, son engagement envers la culture qui participe à l’amélioration humaine et à la promotion des valeurs qui apportent leur contribution au bien commun. Dans la tradition de nos fondateurs, la famille León, le Centre León reste attaché à son engagement envers les gens de la République dominicaine et du reste du monde, et fait ses meilleurs vœux de qu’ensemble nous puissions sortir de cette crise le plutôt possible, et qu’ensemble nous puissions travailler à la création d’une meilleure nation, d’un monde meilleur.Que la solidarité soit notre espoir et que notre espoir soit l’œuvre d’art la plus sublime de notre culture nationale et internationale.

María Amalia León de Jorge

Présidente de la Fundation Eduardo León Jimenes et directrice du Centre León